Les mutuelles santés spécifiques pour les personnes âgées

Les besoins médicaux évoluent avec l’âge. Si une personne de 30 ans reste souvent en bonne santé, ce n’est pas le cas d’un senior. Effectivement, ce dernier fait face à des maladies délicates qui nécessitent des soins spécifiques. Ainsi, pour recevoir les meilleurs traitements, il doit souscrire à une mutuelle adaptée à son profil. Celle-ci propose des garanties complètes, là où l’assurance classique devient inadéquate. Mais comment fonctionne cette forme de mutuelle ? Quelles sont ses particularités ? Pour recevoir des réponses à ces questions, voici un aperçu général.

Les spécificités des mutuelles santé pour senior

Contrairement à ce que l’on pense, il n’existe pas d’âge minimum pour souscrire à une mutuelle santé pour senior. La seule différence avec l’assurance classique se situe seulement dans les garanties proposées. Les retraités et les personnes âgées de 45 ans peuvent donc en souscrire si l’offre répond à leurs besoins de santé.

En général, la mutuelle senior prend en charge les consultations fréquentes chez le médecin traitant ou chez le spécialiste.
Elle rembourse aussi les frais engagés en cas d’hospitalisation, notamment le coût de la chambre individuelle, les factures des médicaments et le surplus d’honoraires des professionnels de santé.
Et à la différence de la complémentaire santé, elle couvre aussi l’achat des appareils auditifs, des prothèses dentaires et des équipements optiques.

En outre, il faut savoir que la mutuelle propose des garanties supplémentaires. Celles-ci couvrent les soins non pris en charge par l’assurance classique, comme la chirurgie oculaire, la vaccination, les frais de consultation d’un kinésithérapeute, le coût d’un centre d’une séance chez l’ostéopathe, etc. Dans tous les cas, elles varient en fonction d’un contrat à un autre, d’où l’intérêt de choisir une mutuelle personnalisée et adaptée à son état de santé.

La possibilité d’adapter sa mutuelle santé selon son profil

Même si la mutuelle senior propose des garanties de base pour toutes les personnes âgées, elle peut toutefois être modifiée pour répondre aux besoins de chacun. En effet, l’assuré peut très bien choisir un niveau de garantie différent des autres. Par exemple, s’il est atteint d’un trouble articulaire ou d’une douleur musculaire, dans ce cas, le remboursement de la consultation chez l’ostéopathe est nécessaire. Par contre, il est inutile de souscrire à une mutuelle qui prend en charge les équipements oculaires si ses yeux sont en bonne santé.

En outre, il est aussi possible d’adapter la mutuelle en fonction du budget. Normalement, l’assuré doit opter pour la formule qui rembourse ses besoins prioritaires. Par exemple, s’il doit être hospitalisé, alors la mutuelle complémentaire d’entrée de gamme est suffisante pour rembourser les dépenses imprévisibles (les honoraires des médecins, les frais de la chambre…). Néanmoins, elle n’est pas adaptée si l’assuré souffre des troubles de la vue ou des maladies dentaires. Dans ce genre de cas, il est préférable d’opter pour l’offre plus onéreuse qui propose une prestation complète.

Le fonctionnement de la mutuelle senior

Avant de comprendre le mode d’intervention de la mutuelle senior, rappelons que le remboursement peut s’exprimer de deux façons. Il peut par exemple s’exprimer en pourcentage. Plus difficile à calculer, celui-ci est appliqué pour frais d’hospitalisation et les honoraires des médecins. Dans ce genre de cas, la mutuelle propose un pourcentage (100 %, 110 %, 150 %) pour limiter son intervention.

Néanmoins, le remboursement peut s’exprimer en montant. Cette fois-ci, la mutuelle propose un chiffre au-delà duquel elle n’est plus tenue de rembourser. Cette deuxième méthode s’applique pour les dépenses liées aux troubles dentaires, et aux problèmes de vue.

Dans les deux cas, la mutuelle rembourse la différence entre le tarif conventionnel et la base de remboursement prévu par la sécurité sociale. Elle intervient après la prise en charge par la sécurité sociale.