Assurer son animal. En quoi cela peut-il être utile ?

Les frais de santé de son animal de compagnie peuvent être coûteux et le rôle d’une assurance animal est de vous aider à la prise en charge de ces frais. Les propriétaires hésitent encore aujourd’hui à assurer leur compagnon alors qu’une assurance est utile face à des accidents nécessitant des frais de santé lourds. 

Qu’est-ce qu’une assurance animale ? 

La souscription à une assurance santé animale n’est pas une obligation pour son propriétaire mais relève d’un choix personnel. Il s’agit d’une couverture qui prend en charge les frais de santé de son animal en cas de maladie ou des suites d’un accident. Le remboursement perçu sera à la hauteur de la formule que le propriétaire a choisie. 

L’assurance santé animale souscrite pour son compagnon peut rembourser soit une partie des charges soit la totalité des frais. 

Que comprend une assurance santé animale ? 

Une assurance santé animale prend en charge plusieurs frais dont : 

  • Une consultation chez le vétérinaire
  • Les frais d’examens
  • Les coûts des traitements
  • Les actes
  • Les interventions
  • Les hospitalisations

Elle permet donc aux propriétaires de percevoir des remboursements pour tous les frais chez le vétérinaire. Ce remboursement comprend généralement tous les frais prescrits ainsi que les frais pratiqués pour tous les animaux de compagnie incluant les chats, les chiens, les furets, les lapins, les perroquets et les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). 

Ce remboursement comprend aussi : 

  • Les frais d’analyses
  • Les frais de scanners
  • Les IRM
  • Les frais de radios
  • Les vaccins
  • Les bilans de santé annuels
  • Les vermifuges
  • Les frais d’ostéopathie
  • Les frais de phytothérapie
  • Les frais de balnéothérapie
  • Les frais d’homéopathie
  • Les frais d’acupuncture

L’étendue de ces garanties dépend du type de contrat choisi par le propriétaire. Le taux de remboursement également et peut aller jusqu’à 100 % de tous les frais. 

Économiser ou souscrire à une assurance santé animale ? 

Certains propriétaires préfèrent mettre de l’argent de côté au lieu de souscrire à une assurance santé animale. C’est une bonne méthode mais celle-ci est incertaine. Il peut arriver que les sommes à dépenser soient onéreuse pour les soins risquant de ne pas suffire. 

Même si on a l’impression qu’une assurance santé pour son animal de compagnie n’est pas utile sauf pour certains cas qui ont des soucis de santé fréquent on n’est jamais à l’abri d’un accident. 

Pourquoi une assurance santé animale est-elle utile ? 

Une assurance santé animale est indispensable parce que les tarifs appliqués par les vétérinaires sont libres. Ce qui risque de devenir vite très cher et de base le tarif pour une simple consultation s’élève à 30€ qui peut aller de 60€ à 90€ pour une consultation chez un vétérinaire spécialisé (comportementaliste). 

Qu’importe le montant des frais, avec une assurance santé animale vous serez à l’abri.

Les critères à respecter pour souscrire son animal de compagnie à une assurance 

Si votre décision est prise, il existe quelques critères à prendre en compte pour pouvoir le souscrire à une assurance, à savoir : 

  • L’âge 
  • La race
  • L’état de santé
  • L’identification par puce et tatouage
  • Les vaccins

Comment choisir la meilleure assurance santé animale ? 

Il n’y a pas de meilleure assurance santé animale mais tout dépend des conditions qui vous convienne. Pour pouvoir bien choisir une assurance santé animale la première étape est d’élaborer vous-même les critères que vous recherchez

Ensuite, effectuer une comparaison en ligne pour voir les différentes propositions. Généralement, les assurances proposent des contrats de base, intermédiaire et premium avec plus de couverture. 

Une assurance santé animale n’est pas obligatoire mais chaque propriétaire a l’obligation d’assurer ses frais de santé. Donc toutes personnes possédant un animal a l’obligation d’en prendre soin selon l’article R. 215-4 du Code rural. Celui-ci stipule qu’il « est puni de la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe le fait pour toute personne qui élève, garde ou détient des animaux domestiques ou des animaux sauvages apprivoisés ou en captivité […] de les laisser sans soins en cas de maladie ou de blessure ».